PSG 1 – OM 1 , retour apres mon premier triathlon format M

Posté le août 2, 2015 par

Les récits de nos nouvelles recrues, les premières émotions après un premier M.

 

La Tour Effel - Paris

PSG 1 – 1 OM La bonne Mere - Marseille

 

Sandra & Sarah

Les graines de championnes du Triathlon Antonien – Sandra & Sarah (Gauche à Droite)

 D’un cote Sarah sur PARIS !!!!!!!!!!!!!!

Sarah à Velo - Triathlon de Paris 2015

Ca y est, j’y suis enfin !!!! avec ce format M accompli, je rentre dans le cercle des triathlètes (n’est ce pas Président ?!) !!!
La préparation mentale a commencé déjà il y a une semaine quand j’ai appris que la combinaison serait interdite, aie aie aie, mais bon je ne me dégonfle pas !
Hier retrait des dossards, dépôt du vélo, repérage des lieux, je me met dans l’ambiance du tri.
ce matin je me lève surexitéeeeeeee, je ne tiens plus en place, j’ai hâte !
Avec Sandra et Anne-Claire on regarde les 3 premières vagues partir, ils sont un millier par vague, c’est impressionnant et beau à voir.

BIM c’est à nous, à peine dans l’eau depuis 1 minute que le départ est donné, nous nous sommes placées au milieu du plan d’eau. une longue ligne droite de 1,5km devant nous, elle semble interminable, il faut y aller, je pars dans l’objectif de crawler un maximum, plutôt fière de moi à la sortie de l’eau (32:01 Nat + T1). l’eau n’était pas des plus claires (d’ailleurs des panneaux interdiction se baigner longeaient la berge..), beaucoup d’algues qui venaient constamment sur le visage, dans le cou, qui s’enroulaient autour des épaules. Bref on s’en serait passé !

Transition T1 : comme d’hab pas hyper rapide, j’ai beaucoup à apprendre (je n’ai pas mis mes gants de Vélo Margaux ^^)

Vélo : la première partie je l’ai faite sans drafting par appréhension de la chute, puis je me suis accroché à un groupe d’une dizaine de triathlètes pour le reste de la course, ….quel Bonheur ! déjà c’est plus motivant et même si je ne collais pas la roue a 2cm ça me protégeais du vent. résultat 1h14 vélo + T2.

CAP : démarrage difficile car je sentais une crampe arriver à la cuisse gauche. Je suis un peu déçue car je n’ai pas réussi à accrocher une fille que je suivais les 6 premiers kilomètres. je pense que je peux encore largement progresser. Chrono : 46:40 sur les 10Km.

Les Fleurs d'Antony sur le Triathlon de Paris

Résultat des courses : 2h33. je rejoins notre groupe à l’arrivée, heureuse, le sourire aux lèvres, et l’envie de continuer le tri plus que jamais ! J’ai adoré cette course.
merci pour les encouragements, les conseils. Il y a un bel esprit club au sein du groupe !
BRAVO à toutes les fleurs, que de belles perf !

 

Evidemment, à l’année prochaine ^^!!!!!

 

De l’autre SANDRA sur Marseille !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Natation - Sandra 5i50 Marseille Velo - Sandra 5i50 Marseille CAP - Sandra 5i50 Marseille

Vous l’attendiez avec impatience, voilà le compte-rendu de la course.

Dimanche, lever 5h. Les yeux collent encore, heureusement le matériel a été préparé la veille. Petit déjeuner ingurgité, nous voilà dans les rues de Marseille à vélo à 5h30 pour rejoindre le départ de la course. Le temps s’est rafraîchi depuis la veille, le mistral a bien soufflé. A 6h, nous voilà devant le parc à vélo. Hier la température de l’eau oscillait encore autour des 24° mais ce matin elle est à 23. Tant mieux, je frissonne un peu, la combinaison va me réchauffer.

On se dirige vers la plage. Juste le temps de faire quelques coups de bras en crawl pour s’habituer à l’eau et tâter la température. Je me sépare de Matthieu et son frère pour rejoindre mon sas. Je vois les pro partir puis c’est à nous, les bonnets roses de nous avancer au bord de l’eau. Je stresse à mort

Le départ est lancé, on est peu de féminines mais ça se cogne dessus mine de rien. Je me cale dans un groupe, on avance au même rythme. Ca remue un peu, mais dans ce sens-là, ça ne gêne pas trop. On voit bien les bouées. J’avance tranquille mais toujours dans le rythme du groupe. Arrive la dernière bouée, il faut tourner. Ca joue des coudes, mais ça passe, on continue toujours au même rythme. Nouvelle bouée qui annonce le demi-tour pour retourner vers la plage. Là c’est une autre histoire. Surprise, on a le soleil levant de pleine face, je ne vois pas grand chose. Dans ce sens-là, les vagues me remuent vraiment. Je suis encore avec mon groupe mais avec la houle, on se disperse. Je me retrouve seule, et je ne vois pas où je dois aller. Ni l’arrivée ni les bouées, je suis mal. Pas possible de se poser 10 secondes pour se repérer, je suis secouée comme dans une machine à laver. Gros moment de solitude. Heureusement pour moi, un groupe de bonnets bleus arrive, je me raccroche à eux et ils m’emmèneront jusqu’à la sortie de l’eau. Ouf, soulagement d’être sortie. Mais j’ai l’estomac sans dessus dessous, l’eau de mer c’est pas bon.

Un peu chamboulée, je me trompe de rangée et perds du temps pour rejoindre mon vélo. Ma montre dans l’agitation de la natation s’est mise en pause, je n’ai donc pas d’idée du temps écoulé. Tant pis, je ferai la course au feeling. Le vélo commence par un faux plat montant, puis enchaîne sur une montée après laquelle on fait demi-tour. Je profite de la descente car je sais ce qui m’attend après. On rejoint la route qui mène vers Cassis, avec le col de la Gineste. Je décide de monter tranquille. Les gens s’encouragent, c’est bonne ambiance. J’ai même eu droit à ma petite blague, « allez Sandra, si t’es sans draps, faut prendre une couverture ». Le triathlète est décidément plein d’humour ! Arrivée en haut, on entame une belle descente vent dans le dos, ça fait plaisir de retrouver un peu de vitesse. Mais ça ne dure pas longtemps, il faut déjà faire demi-tour et cette belle descente vent dans le dos se transforme en vilaine montée avec vent de face. Il faut encore et toujours mouliner, mais enfin c’est bel et bien terminé, et je peux profiter de la descente jusqu’au parc à vélo. Au chrono 1h30, hmm j’espérais faire un peu moins mais tant pis, j’ai pas fait plus c’est déjà pas mal.

Je crains un peu la course à pied car j’ai toujours l’estomac mal en point, l’eau de mer n’est toujours pas passée. Je décide de faire les premiers kilomètres à la sensation. Ca va, les jambes ne sont pas trop mal. Je prends un peu de coca au ravito et j’ai l’impression que ça fait du bien à mon estomac. Cool, ça me donne le moral. Je croise Matthieu qui revient dans l’autre sens, suivi de près par Marc. On s’échange quelques encouragements. C’est leur première boucle, je me dis que je suis pas trop à la traîne. Une petite côte me fait un peu mal aux jambes mais après le demi-tour, ça devient une descente et ça fait plaisir. On court à côté des joggeurs du dimanche matin, certains nous encouragent. J’entame ma deuxième boucle, toujours sur le même rythme. A la fin de la boucle, je sais que je dois prendre un tournant pour aller vers l’arrivée et ne pas recommencer une troisième boucle. Je me dis que je donnerai le coup d’accélération final à ce niveau-là. J’avais pas repéré qu’après ce tournant, il restait … 50m. Je suis prise au dépourvu, je pensais qu’il restait peut-être 200m. Je donne quand même un petit coup d’accélération et…et…et CA Y EST ! J’ai le sourire jusqu’aux oreilles. Les quelques secondes après avoir franchi l’arrivée, c’est vraiment le meilleur moment.

Je me fait interviewé au passage par le speaker. Je m’impatiente, j’ai soif et je veux retrouver les autres. Je ne connais pas mon temps, l’affichage n’était pas allumé quand je suis passée. Matthieu et Marc me rejoignent, on débriefe, on est contents, on parle déjà de l’apéro qui va suivre

Je connaîtrais mon temps que dans l’après-midi lors de la publication des résultats : 2h56. Je suis contente d’avoir mis moins de 3h. Mais le plus important, il faut le dire, c’est que je suis enfin une vraie triathlète, n’est ce pas Titi

Vivement les prochains M !
Et puis je me laisserai sûrement retenter par ce 5150 de Marseille, j’ai pas dit mon dernier mot

 

Commentaires (6)

 

  1. sandra dit :

    La classe, on a le droit à notre article perso ;)

  2. christelles dit :

    Bravo les filles, quelle ascension fulgurante !! ;-)

  3. sarahfc dit :

    Hey hey !!!

  4. sarahfc dit :

    Hey hey ^^ !!!

  5. Anonymus dit :

    Un article dédié bien mérité!!!!

  6. Margo dit :

    Bravo les filles!!! Je suis hyper contente de voir votre belle réussite. Le plaisir en course que vous partagez avec nous Ca fait vraiment envie… Continuez comme ca

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.