Half Vichy Triathlon, du fun et des chiffres

Posté le septembre 17, 2013 par

Intro

Il fallait arriver affûté au Half Challenge de Vichy cette année. Avec 5 athlètes en moins de 5h00 et 7 athlètes dans la première moitié de classement sur 8 participants, l’équipe de triathlon d’Antony n’est pas venu pour acheter du terrain, ni même se délecter des célèbres pastilles.

Un départ natation en deux vagues sans trajectoires complexes, un parcours cycliste roulant, un semi sans dénivelé font du Triathlon de Vichy un endroit ou l’on peut craquer le chrono de sa carrière sur format L,  jouissif. Au delà de l’organisation, un cran au dessus de Gérardmer et Belfort (ça vous laisse imaginer), la météo quasi parfaite, le parcours bien pensé et très varié propulse cette épreuve dans les rendez vous tri-athlétiques incontournables de l’hexagone. Ce n’est que la troisième édition, déjà la maturité du label Challenge transpire sur tous les segments de l’épreuve. Village course et ses marchant ambulant d’articles pour les geek du tri, stand de pasta, un bénévole par personne s’il vous plait pour vous installer et vous expliquer le schéma des entrées sorties, l’impression étrange d’être un VIP … alors que nous sommes monsieur tout le monde.

Antony Triathlon, à pour l’occasion, fait étalage de son panel de formule 1 des Parc de Transition. J’ai eu l’honneur de vérifier que mes acolytes de club n’ont pas chômés cet été et qu’ils ont exploités le plan du coach dans ses moindre détails.  Arrivé au club début 2010, 5 formats L et un XL sur ma fiche de carrière, incroyable mais c’est Matt le Brochet et moi Big Mac les deux anciens, la blague.

Personnellement, je suis venu car j’étais inscrit de longue date et la perte de l’adhésion à 140 euros m’était difficile à accepter. Ma coupure forcée pour travaux d’intérieur de Novembre à Mars, une chute de vélo en Avril , l’arrivé de mon fils en Mai, le début de ses nuits fin Juin m’ont permit de recommencer que tardivement la saison. Objectif affiché, le plus simple qu’il soit en tri : finir sans véritable chrono, pas de compétition avec les autres, se faire plaisir surtout en natation, prendre son temps à vélo. De toute façon, il sont très au dessus techniquement et physiquement,  affutés comme des lames de rasoir.

Avec un objectif donné de 6h30 je pars la vague #1 avec les concurrents élites (Arno la Bécane et Rondinosor), les femmes, et les athlètes « lents » (moi). Je ne ferai pas de longue littérature sur la perception de l’effort ou même le vécu du parcours.

Caméra embarqué

Juste derrière mes deux collègues, vient le start, c’est parti, ça cogne, moi j’aime bien, ça rappelle la piscine de Vélisy, c’est pareil, le même bordel. 10 mn après la vague #2 part avec le reste de la colonie d’Antony Tri, les requins du canal sont de sortie.

Je n’ai pas vu Geoffrey (vague #2) qui m’a doublé dans l’eau et pourtant il est partit 10 minutes après moi.

J’ai vu lolo qui m’a déposé pendant la transition 1, puis le Brochet dans une côte ou il a littéralement fumé une dizaine de concurrents qu’il a laissé sur place, pourquoi tant de haine ils ne t’ont rien fait. C’est au tour de Tonio  au trentième kilo sur son Argon de feu qui slalomait entre les concurrents. Je l’ai suivit 5 minutes pour pouvoir le griller telle une moto qui contrôle et voir si il draftait ou pas. A priori, il en avait pas l’air. Puis c’est Juju, dans un petit raidillon qui roulait à vive allure.

Détail rigolo, le Brochet m’ayant assuré qu’il y avait 88Km et non 90 (en fait la réponse c’est 90.5) , j’ai déchaussé 8mn trop tôt et me suis gelé les orteils. Les bons tuyaux du Brochet, à ne surtout pas manquer. Merci vieux.

En course à pieds, je vois Rondinosor qui viens de me mettre un tour dans les yeux (10Km), je le course. Il pense que je le reprend, vue sa mine déconfite je lui fait part de l’imposture. Ensuite, c’est Geoffrey qui me prend un tour (auquel il faut rajouter 10mn), grosse allure, ça file vite. Je m’amuse à lui donner les écarts sur Rondi. Bien plus tard c’est le Brochet qui me double en forçant un peu, genre 15 Km/h sur un semi en triathlon longue distance (PS – je le connais depuis qu’il est tout petit, je reconnais son bluff), du coup il plafonne ensuite sur 2 Km ou je continue de l’apercevoir. Arrive Arnaud, là je suis surpris, dis donc quelle progression, il me met 10 km alors que l’an dernier je lui mettait des cartouches sur les fractionnés ! J’accélère juste pour l’embêter un peu, mais j’explose 3 Km ensuite, dommage car à moi il me reste un tour. Le point positif, c’est que je fait le semi en moins de 2h00, merci les acquis.

End

Évolution des Triathlètes dans le flux des classements.

Geoffrey sort dans le Top 10 en natation ( 6ème de la vague#2, SVP)
- maintient de la même position même avec une transition 1 agressive, à ce niveau les compétiteurs ne laissent rien au hasard et les places gagnées sont chères
- perd 11 places malgré un vélo solide et passe en 20ème position scracth
- récupère 1 place à T2 pour être en 19ème position, pas de petit profit à ce niveau
- maintient la 19ème place scratch avec un gros semi en moins de 1h30
19ème scratch, course à haut niveau dans le haut du classement donc peu d’échange de place

Le Brochet fait une natation modeste avec une sortie en 121ème position
- gagne 30 places à T1 avec une transition optimisée
- gagne 46 places après un gros vélo (moins de 2h30) et passe en 45ème position scratch
- gagne 11 places en cap et ce en étant dans le top 50
33ème scratch, ce flux positif et toutes ces places gagnées sont aussi le fait d’une sortie modeste en natation

Rondinosor sort 60ème de l’eau, transition rapide (sur base du Brochet) et donc gain de 7 places
- puis vélo solide autour de 2h30 encore 6 places de prises
- gagne 2 places à T2, pas de petit profit dans le top50
- laisse 8 places en cap, le top 50 ça court très vite
54ème scratch , course très stable et solide

Arnaud sort 96eme de la natation (peu mieux faire)
- gagne 30 places à T1 (temps idem Geoffrey et le Brochet)
- fait un vélo énorme et se retrouve en 25eme position scratch (à 44 » de Geoffrey SVP)
- fait une très bonne cap mais abandonne quand même 54 places au semi car le niveau cap dans le top 50 est très relevé
80ème scratch, très fort début de course, cap bien maitrisée sans trop d’inflation

Juju sort 214ème de l’eau, attention à la remontée qui va suivre
- perd 21 places à T1, sans se presser …
- récupère 142 places après le vélo soit le plus gros gain du WE
- prend 3 places à T2
- remonte 4 places au semi avec un second tour moins rapide que le premier = inflation
86ème au scratch et 5ème compétiteur en moins de 5h00

Tonio sort de l’eau 148ème place
- perd 5 places à T1 avec 5mn de transition
- 2 petites places de concédées au vélo
- perd 1 place à T2
- laisse 18 places en cap, inflation du temps sur le second tour
174ème au scratch en 5h10, belle maitrise de la course

Lolo sort 34eme de la natation parce que natation souple et en douceur, attention à la perf
- perd 5 places à T1, le top 50 ça transitionne très très vite
- est victime de la maladie du nageur et abandonne 105 places au vélo malgré un très bon 2h44
- est victime de problème dorsaux et laisse filer 133 places sur le semi
290ème au scratch et dans la première moitié et donc belle performance

Big Mac sort de l’eau en 332ème position, à seulement 28 places de la première moitié
- perd 24 places à T1 avec une transition « fauteuil »
- perd 54 places après un vélo en mode préservation de l’intégrité musculaire
- arrive à perdre encore 8 places à T2
- gagne 26 places en cap en assurant un semi sous les 2h00
392ème au scratch, totalement inespéré

 608 au départ , 21 DNF, 23 DSQ

Spéciale dédicace à mon pote Jérôme qui finit en 6h28 sans coach et sans club. Bravo l’artiste !

 

 Détails des temps

Vague Class. Final Nom Prénom Nat Temps Tr1 Temps Vélo Temps Trans2 Temps CAP Temps Half Vichy
#2 19 HERBERT GEOFFREY 27:02:00 03:36 02:31:20 01:16 01:29:40 04:32:56
#2 33 PERRIN MATTHIEU 33:02:00 03:44 02:29:05 01:33 01:33:12 04:40:39
#1 53 RONDEAU NICOLAS 31:26:00 03:46 02:30:55 01:19 01:38:26 04:45:54
#1 80 PELET ARNAUD 32:33:00 03:36 02:26:33 01:23 01:47:06 04:51:13
#2 86 NORBERT JULIEN 35:46:00 06:08 02:31:50 01:50 01:37:11 04:52:48
#2 174 SORIN ANTHONY 34:02:00 04:52 02:40:51 02:31 01:48:30 05:10:49
#2 290 GENIE LAURENT 29:46:00 04:34 02:44:55 03:03 02:08:32 05:30:52
#1 392 SELVES STEPHANE 38:40:00 06:28 03:03:42 03:50 01:59:17 05:51:59

Analyse des flux de position

Nom Prénom Class. après Nat Class. après Tr1 +/- T1 Class. après Vélo +/- Bike Pos après Trans2 +/- T2 Class. Final après cap +/- CAP
HERBERT GEOFFREY 9 9 0 20 -11 19 1 19 0
PERRIN MATTHIEU 121 91 30 45 46 44 1 33 11
RONDEAU NICOLAS 60 53 7 47 6 45 2 53 -8
PELET ARNAUD 96 67 29 25 42 26 -1 80 -54
NORBERT JULIEN 214 235 -21 93 142 90 3 86 4
SORIN ANTHONY 148 153 -5 155 -2 156 -1 174 -18
GENIE LAURENT 34 39 -5 144 -105 157 -13 290 -133
SELVES STEPHANE 332 356 -24 410 -54 418 -8 392 26

 

 

Courbe de Gauss des arrivées

 

 

 

Commentaires (14)

 

  1. Margo dit :

    Super récit et quelles stats!!!
    Va vraiment falloir que je songe à mon LD 2014…

    En tout bas bravo à vous pour ces belles performances

  2. ppito dit :

    J’ai l’impression que big mac a été la plaque tournante de ce triathlon !
    Bien joué les gars !

  3. BigMac dit :

    J’ai vu plusieurs fois tout le monde à cause de leur rythme trop rapide. Ceci m’a valu d’être à la place du spectateur immergé dans la course.

    Mais Arno à du voir plusieurs fois rondi, le brochet à aussi du reprendre certains autres. En fait, ça dépend de qui fait le résumé en caméra embarquée :)

  4. coco dit :

    Super perf les gars ! Bravo on est fier de vous nous les anciens Antoniens !

  5. Le Brochet dit :

    Merci les Lyonnais :)

    Bravo au coach qui dynamise et entraine aussi tout ce petit monde, l’homme clef de la performance !

  6. BigMac dit :

    Mais quel faillot celui là

  7. Gsteack dit :

    Un bon résumé synthétique, statistique, magnifique!!

  8. Julien dit :

    Les stats c’est énorme ! Merci Steph’, ça me permet de voir que je me suis un peu trop endormi sur les transitions et la CAP… Quand on aditionne tout ça, je prends cher ! Encore bravo les gars !!

  9. tonio dit :

    super big mac – grace a ton recit, on ne sait meme pas que j’ai pleure ma mere en CAP.
    Vu comme ca, ca donne envie d’yretourner l’annee prochaine !!

  10. BigMac dit :

    La prochaine fois pendant la course on organise un jeu « Top Position »

  11. Le Brochet dit :

    Héé BigMac t’as oublié de dire que le buffet d’arrivée était top !

  12. rondinosor dit :

    je viens seulement de lire  » l arcticle », je te remercie pour tout ton travail de stats et de »flux ». ça permet de revivre la course et d y voir un peu plus clair…vichy fut un grand moment de sport et de vie. vivement les futurs competitions…

  13. Lolo dit :

    Grâce a bigmac, je sais maintenant que je suis un athlète standard!!

  14. rondinosor dit :

    lol vive la standarisation

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.